Samedi 29 avril

20h30 : ouverture des portes - 21h : début du concert
Salle de concert
Le Club

Tarifs

Prévente : 8 €
Sur place : 10 €
 
Organisé par le collectif Regard sur l’Exil,
en partenariat avec SOS Méditerranée.
Au profit du collectif d’aide aux migrants
et sans-papiers de Rodez.

PROGRAMME

17h

PROJECTION

Projection à prix libre d’un moyen métrage, suivi d’un débat animé par SOS MÉDITERRANÉE

19h

RESTAURATION

Restauration à prix libre

20h30

CONCERTS

SAMBRAS

Chanson

Sambras (prononcez le S final svp), c’est quatre Aveyronnais authentiques, qui déballent leurs chansons, comme autant de tranches de vie, certaines supposées drôles et d’autres franchement pleurnichardes. Le chanteur y étale surtout son ego surdimensionné, en se prenant pour un super héros (« spider killer ») ou en affirmant dans la chanson « don d’organe »: « comme dans le cochon, chez moi tout est bon »… Les rythmiques vaguement latines qu’il joue à la guitare ou au piano, sont tiraillées entre un accordéoniste sorti d’un bal trad occitan, un contrebassiste un peu jazzeux sur les bords et un batteur qui aimerait faire du rock. L’ensemble provoque généralement dans le public une espèce d’expression béate et une bougeotte ridicule.

LES GRANDES BOUCHES

Chanson festive

Depuis bientôt dix ans, le Collectif Les Grandes Bouches, musiciens-citoyens, s’engage à partager avec leurs publics, spectateurs ou associés, leur univers artistique global et singulier. Leur spécialité : la prolifération poético-humaniste multiforme !

Dans ce nouveau spectacle «Chansons aiguisées”, les Grandes Bouches reviennent à la base de leur travail : la voix et leur rapport unique avec le public. C’est l’aboutissement de leur engagement autour du chant et du chant choral qu’ils portent depuis des années. Dans ce concert complètement interactif, le public devient tour à tour chœur, auditeur, découvreur d’émotions, acteur et interprète des plus belles chansons du groupe.

« Partager plus pour partager plus ».

MC KER6

bal blédart du Quercy

Cabrette digitalisée, boîte à rythme et LEDs qui clignotent, c’est l’attirail de ce simili-Omar Soulomès (46) qui fait danser.